Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
militaires-chretiens

Cœurs en berne

19 Juillet 2019 , Rédigé par Union des Militaires Chrétiens de France

Trois militaires français des forces armées en Guyane (FAG) ont péri, mercredi, en Guyane, lors d’une opération contre l’orpaillage clandestin. Ces militaires du 19e régiment du génie de Besançon étaient déployés en mission de courte durée au sein du 9e régiment d’infanterie de marine de Cayenne.

De gauche à droite : le Caporal-chef Mickaël Vandeville (30 ans), le Sergent-chef Edgar Roellinger (27 ans) et le Caporal-chef Cédric Guyot (31 ans).

 

Trois militaires du 19e régiment du Génie de Besançon engagés dans l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal dans une zone isolée du sud-ouest guyanais ont trouvé la mort mercredi en cours de journée.

 

La ministre, Florence Parly, a exprimé sa tristesse et adressé ses condoléances aux familles. « Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie. Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés. Les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés. L’un d’entre eux est dans un état grave. », a-t-elle expliqué.

 

Selon l'état-major des armées, « ces soldats étaient engagés depuis le 11 juillet sur une opération « Wilau » qui consiste à détruire par explosif les sites d’orpaillage qui exploitent les quartz aurifères via des puits et des galeries. Ils opéraient à 150 km au sud de Saint-Laurent-du-Maroni à Saint-Jean d’Abounami. Vers 16 h, alors qu’ils plaçaient les charges au fond d’une galerie, ils ont été victimes d'émanations toxiques, d'après les premières constatations. Les Forces armées en Guyane ont immédiatement fait converger les secours sur le lieu de l’accident avec un hélicoptère Puma venant de Matoury ainsi qu’un hélicoptère de la Sécurité civile de Cayenne. »

Source : ministère des Armées

 

Merci de porter leurs familles, leurs amis et leurs proches dans la prière. Saluons le courage de toutes celles et ceux qui, au péril de leur vie, vont jusqu’au bout de leur mission et de leur engagement.

 

Qu'elle que soit la conséquence d'un haut fait d'arme en opération ou d'un accident en mission, la mort d'un frère d'arme est toujours un drame pour sa famille, ses proches, et pour ses frères d'armes.

Mercredi 24 juillet, Hommage Nationale à Besançon en présence de la Ministre des Armées.

Mercredi 24 juillet, Hommage Nationale à Besançon en présence de la Ministre des Armées.

Cœurs en berne
Cœurs en berne
Cœurs en berne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article