Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
militaires-chretiens

Le Chemin élargi

14 Novembre 2018 , Rédigé par Union des Militaires Chrétiens de France

Le Chemin élargi

Une nouvelle participation de notre ancien Hervé CORRE, membre fondateur de l'UMCF avec notre frère LE Colonel André VALLICCIONI.

LE  CHEMIN  ÉLARGI

Nous vivons une époque où les sectes, les hérésies se multiplient de plus en plus ; hérésies majeures ou mineures, hérésies quand même. Portons notre attention seulement sur le christianisme.

1 – Une méthode favorite consiste à isoler un texte ou un verset de son contexte, voire même à le tronquer. Voici un exemple de  citation tronquée amenant à une doctrine faussement sécurisante, et donc dangereuse : on cite volontiers Jean 10.28 tronqué « Je leur donne (à mes brebis) la vie éternelle, et elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main ». Amen ! Amen !    C’est séduisant, mais on omet la condition,  juste dans le verset précédent, qui définit ce qu’est une brebis.

   Verset 27 qui précède: Mes brebis :

- Entendent ma voix         (elles ont la vie de l’esprit)
- Je les connais                   (nous sommes en communion)

- Et elles me suivent          (elles m’obéissent, elles marchent après moi).

Alors oui, gloire soit rendue à Dieu, nul ne nous ravira de sa main !

2 – Autre exemple de citation tronquée que j’ai lue, affichée dans une église : Le sang de Jésus nous purifie de tout péché. 1 Jean 1.7. Point barre. C’est séduisant, attrayant, mais n’est-ce pas un manquement regrettable à la vérité? Car ce verset, s’il est cité en son entier comporte une condition : Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même lumière ; nous sommes mutuellement  en communion, et le sang de Jésus…  ».

Sur ma remarque, il me fut répondu que le verset en son entier eut été trop long pour l’afficher. Mais, plutôt que d’afficher un texte potentiellement trompeur, ne vaut-il pas mieux alors d’y renoncer ou d’en afficher un autre ?

Ne nous leurrons pas. Certes le sang de Jésus a une valeur inestimable, mais n’en faisons pas non plus un talisman, une doctrine du sang « passe partout », sans condition. Car si nous avons péché, ne cherchons pas à nous placer dans cet état sous le sang de Jésus, mais mettons-nous d’abord en règle avec Dieu et alors, soyons sans crainte, celui qui marche dans la lumière est naturellement au bénéfice du sang de Jésus. L'Eternel entoure le juste de sa grâce comme d'un bouclier. Ps 5.13.

Il y a beaucoup de promesses dans la bible à saisir pour les enfants de Dieu, mais on les voit souvent assorties d’un Si, d’une condition que l’on tend facilement à mettre de coté.

3 – Voici un autre exemple qui montre qu’il ne faut pas se focaliser sur un seul verset de la Parole de Dieu, laquelle doit être comprise comme un tout, une doctrine équilibrée par l’ensemble de ses textes, dont aucun ne doit être occulté. Il est bien écrit « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé » Mathieu 16.16. Encore ici point barre. Il est invoqué notamment pour justifier le baptême des nourrissons, qui pourtant sont incapables de croire. Mais citons seulement quelques textes à mettre en regard. Comme dit une maxime : C’est la bible toute entière qui explique la bible.

- Sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur. Hébreux 12.14.
- Ceux qui me disent Seigneur, Seigneur n’entreront pas tous dans le royaume des cieux. Matthieu 7.21.
- Les démons aussi croient en Dieu, et ils tremblent. Jacques 2.19.
- Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Matthieu 24.13.

En conclusion, citons Matthieu  7.13 : Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Mais alors direz-vous, c’est dur la vie chrétienne ! Certes non, par la Grâce du   Saint Esprit que Jésus nous envoie et qui nous guidera, nous apportant le fruit de l’Esprit, dont l’Amour, la Joie, la Paix… Galates 5.22. C’est ainsi que Jésus peut proclamer : Mon joug est doux, et mon fardeau léger.

Cela parce que par la foi Jésus et le Père viennent faire leur demeure en nous, et œuvrer en nous. Quelle grâce, à  chérir et entretenir jalousement. Jean 14.23 ; Apo 3.20.

 Jésus confirme : - Sans moi, vous ne pouvez rien faire. Jean 15.5.

- C’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire. Philippiens 2.13.

- Aux hommes c’est impossible ; à Dieu tout est possible Matthieu 19.26.

 Ainsi, quand il  nous fait faire naturellement ce qui est impossible à l’homme non régénéré, la gloire en revient à Dieu seul et nous sommes gardés dans l’humilité, en lui  attribuant nos victoires en Lui.

Gloire soit rendue à Dieu, nombreux sont ceux qui peuvent proclamer que la vie en Christ est une vie de plénitude, de relation avec Dieu, en dépit des inévitables  épreuves. La religion sans vie intérieure est souvent considérée comme une identité sociale, source de conflits dans le monde, entre individus et entre nations. La relation avec Dieu, c’est la Vie Véritable, en attendant la Vie Éternelle.

Hervé Corre

PS – Outre les cas cités de fautes faites parfois en toute conscience, il y a la masse des erreurs faites par des chrétiens mal affermis sur la Parole, que l’apôtre Pierre relève en Pierre 3.16 : Il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes ou mal affermies tordent le sens, pour leur propre ruine.

                                                                     Hervé CORRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article