Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
militaires-chretiens

"Non lieu" pour les soldats français de Sangaris

15 Janvier 2018 , Rédigé par Union des Militaires Chrétiens de France Publié dans #Informations

"Non lieu" pour les soldats français de Sangaris

Selon l'AFP, conformément aux réquisitions du parquet de Paris de mars 2017, les juges ont rendu jeudi un non-lieu dans l'enquête sur les accusations de viols en Centrafrique portées par des enfants contre des soldats français de l'opération Sangaris, en 2013-2014.

Au total, six militaires avaient été entendus. Tous avaient nié des abus sexuels.

Seul l'un d'eux avait été placé en garde à vue, mais aucun n’avait été mis en examen.

Le parquet de Paris avait demandé un non-lieu, considérant que "la variation des témoignages ne permettent pas d’établir des faits circonstanciés et étayés à l’encontre des militaires qui ont pu être entendus comme mis en cause dans ce dossier" selon une source cité le 21 mars 2017 par l'AFP.

L'affaire avait éclaté en avril 2015 avec la diffusion d'une note interne des Nations unies relatant les auditions de six enfants dénonçant des abus sexuels commis par des militaires dans un camp de déplacés à Bangui, en échange de rations de nourritures, entre décembre 2013 et juin 2014.

Saisi par le ministère de la Défense, le parquet de Paris avait ouvert dès juillet 2014 une enquête préliminaire, mais cette dernière était restée secrète et ce silence avait été reproché aux autorités françaises ainsi qu'à l'ONU.

Depuis, d'autres scandales ont éclaté concernant des contingents d'autres pays et les Nations unies ont souvent été critiquées pour leur manque de réactivité face au phénomène.

La force Sangaris de l'armée française a été déployée en 2013 en Centrafrique alors en proie au chaos après des violences entre rebelles musulmans, les Séléka, et miliciens chrétiens, les anti-balaka.

Source AFP + médias français

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article