Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
militaires-chretiens

Chrétien et soldat "Tu ne tueras pas"

30 Septembre 2017 , Rédigé par Pr. Charle Nicolas Publié dans #Article

Chrétien et soldat "Tu ne tueras pas"

Chrétien et soldat « Tu ne tueras point »

Un article du Pasteur Charles Nicolas

 

Tout le monde, même celui qui ne la lit pas, sait que la Bible contient cette parole importante : « tu ne tueras pas » (Exode 20,13).

Comme toutes les vérités bibliques, celle-ci est à la fois simple et profonde.  Jésus, par exemple, nous apprend que la colère, la haine ou le mépris sont déjà des racines de meurtre. (Matthieu  5, 21-22) Qui peut dire, alors qu’il est innocent ? Il n’y a pas que les armes qui tuent…

Fuir ou faire face ?

Cependant les armes existent, et il est normal que tout homme qui tient une arme dans ses mains se pose des questions. Le contraire serait étonnant. Le chrétien aussi s’interroge et veux trouver ce qui est juste devant Dieu.

Certaines personnes pensent que pour croire en Dieu, il faut fermer les yeux sur tout ce qui se passe autour de nous. Mais le chrétien, comme tous les autres, voit les guerres et les drames qui se développent chaque jour. Non seulement il les voit, mais il peut aussi y être confronté directement. Ni la foi ni l’amour ne nous recommandent la fuite, et nier un problème n’apporte pas de solution.

Dans une situation de crise, il faut malheureusement intervenir avec des moyens de crise. Les pompiers aussi font des dégâts avec leur eau. Est ce réellement évitable ?

Nous voyons dans les Evangiles que des soldats sont venus demander à Jean Baptiste : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur a répondu ceci : « Ne prenez d’argent à personne par la force ou en portant de fausses accusations, mais contentez-vous de votre solde » (Luc 3-14).

En un mot : ne devenez pas des profiteurs !

Jean-Baptiste n’a pas renvoyé les soldats chez eux : il les a avertis en les appelant à la droiture et à l’honnêteté.

Soldat ou brigand ?

Un soldat est armé ; un brigand aussi. Normalement la comparaison doit s’arrêter là car l’objectif de l’un et de l’autre est tout différent. Le voleur ou le criminel ne cherche que son intérêt personnel : s’enrichir, ou se venger. Ce n’est pas le cas du soldat. Le soldat est un serviteur que l’on envoie pour une cause qui le dépasse : il n’a rien à gagner personnellement. Il n’a qu’une mission à remplir. Si un soldat se comporte comme un voleur ou un assassin, il sera jugé comme voleur ou assassin.

Mais le soldat n’est-il pas formé pour tuer ? Pas exactement. Il est formé pour défendre, pour neutraliser une menace, pour maîtriser la force et limiter la violence. Un soldat n’est pas un chasseur en quête de gibier ; il ne cherche pas à tuer. Malheureusement, il peut lui arriver de tuer. Cependant, même dans ce cas, il ne devient pas un criminel ni un meurtrier, car sa motivation n’est pas le manque d’amour, ni la colère, ni le désir de s’enrichir.

Le sens du commandement biblique est celui-ci : « Tu n’assassineras pas », et il s’applique au meurtre. Toute action de tuer n’est pas un meurtre, même si c’est toujours un acte grave (exemple lors d’un accident, ou d’une situation de légitime défense).

La force légitime

Si tous les hommes étaient chrétien (authentiquement chrétiens), l’amour réglerait l’ensemble des relations et des difficultés. Mais ce n’est pas le cas.

La Bible enseigne que l’Etat est détenteur de la force, pour le service du droit et de la justice, pour défendre le faible et faire craindre le méchant. Je ne peux pas mettre mon voisin en prison ; mais le magistrat le peut, lui, car il sert la collectivité, et il est mandaté par elle. C’est pour la même raison que le soldat peut porter une arme.

C’est aussi pour cela que la Bible recommande d’être soumis aux autorités. (Romains 13) La règle du « chacun pour soi » n’est pas acceptable, car elle défavoriserait les plus faibles parmi nous.

Etre un homme de paix  

La Bible est réaliste, elle ne nous trompe pas. En se révoltant contre Dieu, l’homme a introduit la violence et l’injustice sur la terre. La guerre est dans le cœur de tout homme : c’est là qu’elle réside d’abord. Si on supprimait toutes les armes, d’autres prendraient des pierres ou des bâtons pour s’en servir. L’arme n’est qu’un instrument. Plus important que l’arme est celui qui s’en sert. Qui est-il ? Quel est son objectif ?

La Bible dit : « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car c’est de lui que viennent les sources de la vie » (Proverbes 4,23). Si tu sers comme soldat, pour quelques mois ou quelques années, veille plus que quiconque sur toi-même, sur tes sentiments et tes réactions. Eloigne de toi toute cupidité, tout sentiment malhonnête ou impulsif, tout mépris et toute haine. Tu peux être soldat et être un homme de paix. Tu peux être soldat et avoir de l’amour dans ton cœur.

Pour cela, approche-toi de ton Dieu et il sera ton conseiller. Reconnais-le comme ton Maître, et il veillera sur chacun de tes pas.        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZOROBABEL 01/09/2018 21:50

J'ai aimé lire la réflexion qui m'a beaucoup édifié. J'ai reçu des réponses à certains dilemmes concernant la foi chrétienne et le métier des armes.